La ville de Paris ne manque pas de quartiers de charme à découvrir. L’attrait de Montmartre repose surtout sur son aspect préservé, les petites ruelles qui entourent la butte et que nombre d’artistes ont marquées de leur passage. Ce quartier a notamment été mis en valeur dans Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, au point qu’il est possible de tester des parcours dédiés au film. Nous vous proposons une balade autour de quelques étapes de charme incontournables.

Montmartre, un quartier hors du temps

Peu d’endroits dans Paris peuvent se vanter d’avoir ainsi su préserver cette ambiance, presque de village, à quelques pas à peine des buildings haussmanniens, ou plus modernes encore, qui remplissent les rues de la capitale.

L’emplacement a longtemps été un lieu de culte, dont les premières traces historiques remontent au 3e siècle. L’une des plus vieilles églises de Paris, l’église Saint-Pierre, y fut édifiée au 12e siècle, à l’ouest de la basilique du Sacré-Cœur qui domine la butte Montmartre depuis 1910.

Il vous faudra monter 237 marches pour l’atteindre. Mais son parvis offre un magnifique panorama sur la ville qui mérite bien cette petite grimpette. Vous aurez ensuite tout le loisir de redescendre par les ruelles avoisinantes pour mieux découvrir le charme de ce quartier.

Une vigne et des artistes y prirent racine

Si la basilique constitue l’attraction principale de Montmartre, elle est pourtant loin d’être la seule. Il est possible de s’écarter un tout petit peu des touristes pour aller découvrir une vigne, le clos Montmartre : près de 2 000 pieds plantés au croisement de la rue Saint-Vincent qui créent un espace de verdure appréciable.

Non loin de là se situe le cabaret du Lapin Agile, qui compta Picasso ou Apollinaire parmi ses habitués. Il faut reconnaître que de nombreux artistes s’installèrent, au fil des ans, dans ce quartier.

La ville leur rend hommage au travers de divers espaces qui évoquent leur mémoire, comme la statue de Dalida, mais aussi celle qui sort d’un mur, rue Girardon, pour rappeler Le Passe-muraille de Marcel Aymé (enterré au cimetière Saint-Vincent, à Montmartre).

Si vous aimez découvrir les lieux de résidence d’artistes, vous pourrez aussi scruter un pavillon qui accueillit Renoir, dans l’allée des Brouillards, l’ancienne maison de Dalida, rue d’Orchampt, la demeure de Pissaro, rue de l’Abreuvoir, ou l’atelier où Picasso, Matisse ou Modigliani exercèrent leurs pinceaux, rue Carreau.

Et vous pourriez bien découvrir, au hasard des places, des peintres en train de s’exercer. Notamment à la place du Tertre, dont la renommée est établie dans ce domaine.

Des traces du passé jusque dans les restaurants

Montmartre, c’est aussi le Moulin de la Galette. Bâti en 1640, c’est le seul moulin à vent qui est toujours en état de marche dans le quartier qui en a compté jusqu’à quarante. Il a rouvert ses portes au public en 2015 et vous pourrez y déguster des plats typiques de la gastronomie française.

C’est également dans le quartier que vous trouverez le Moulin-Rouge, symbole des nuits parisiennes, ou le café des deux moulins, à l’affiche du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain. Et vous y trouverez aussi l’un des meilleurs glaciers de France, Scaramouche, rue la Vieuville.

La visite de Montmartre ne serait pas complète sans passer devant le mur des « je t’aime » du square Rictus, ou dans la Villa Léandre, une impasse comme hors du temps. La butte Montmartre permet d’engranger les souvenirs et de vous croire revenu dans un Paris du temps jadis.